AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Fiche sur le Pogona vitticeps.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nat
Co-Fondateur
Co-Fondateur


Féminin
Nombre de messages : 6780
Age : 52
Localisation/département : près de Nantes
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Fiche sur le Pogona vitticeps.   Mar 30 Mai - 19:32

Fiche sur le Pogona vitticeps.

L’agame barbu d’Australie, Pogona vitticeps, est un animal robuste, facile à élever et naturellement familier à l’égard de l’homme.
C’est un animal massif, long d’une cinquantaine de centimètres, dont l’arrière de la tête, le cou et les flancs sont garnis d’écailles épineuses qui peuvent constituer une protection contre les prédateurs, en le rendant désagréable à avaler.
Sa couleur est brun grisâtre, avec des dessins sombres sur le dos.

Données biologiques :
Ces animaux sont ectothermes et donc soumis aux températures extérieures.
Leur T° optimale varie entre 35° et 44° . En dessous, l’animal aura du mal à digérer, à bouger et ses défenses immunitaires ne fonctionneront pas correctement. Au dessus, il risque la mort par hyperthermie. Il sera essentiel de varier les températures entre le jour et la nuit pour ne pas provoquer des troubles comme l’anorexie, et de mauvaises mues.

Mode de vie et biotopes :
Originaire d’Australie, il vit dans les savanes désertiques ou semi-désertiques au cœur du pays.
Ils sont terrestres et semi arboricoles.

Alimentation :
Ils ont un solide appétit.
Le Pogona se nourrit d’insectes, vers, arachnides, petits lézards, grillons, blattes, vers de farine, criquets,.. ) … Il peut manger ses propres jeunes. Mais il se nourrit aussi de végétaux en grande quantité.
Pour que son alimentation soit équilibrée, il faut qu’elle comprenne 2 fois plus de calcium que de phosphore. C’est pourquoi, il faudra toujours prendre le temps de bien nourrir les insectes que vous leur donnerez pour vous assurer de leur bonne valeur nutritive. Vous pouvez aussi les saupoudrer de calcium et les nourrir avec des croquettes chien ou chat et des flocons pour poissons exotiques .Les végétaux seront présentés en petits morceaux pour une meilleure digestion à raison de 50% de la ration totale..(luzerne, pissenlit, trèfle, chicorée, cresson, figues orange, le tout non traité). On peut compléter l’alimentation par des souriceaux .
La fréquence des repas pour un juvénile sera quotidienne ou bi – quotidiennes, les proies seront de 20 à 30 par jour.
Adulte, il sera nourri tous les jours ou 2 jours, en alternant nourriture carnée et végétale. Il est souhaitable d’augmenter la proportion de végétaux jusqu'à 60 à 80% une fois la croissance finie.

Comportement :
Le point fort de cet animal réside dans le fait qu’ils ont l’air de rechercher le contact avec les humains et qu’ils sont curieux et attentifs à l’environnement.
Il ne faut bien sur pas prolonger les manipulations trop longtemps à cause des différences de température.
Les dominants occupent la position la plus élevée sur les perchoirs et sont les premiers à s’alimenter. Ils sont en général plus gros et plus gras que les autres.
La domination d’un des protagonistes peut engendrer un stress important et pernicieux qui entraînera l’anorexie du spécimen situé au bas de la hiérarchie. Ce problème est d’autant plus fréquent que l’espace est réduit donc il faudra veiller à un espace vital suffisant.
La cohabitation de 2 mâles adultes est à proscrire et les femelles gravides peuvent aussi avoir des signes d’agressivités envers les autres animaux maintenues. Il faut donc toujours surveiller le bon déroulement de la cohabitation et isoler, si besoin est, les animaux dominés (attitude prostrée, manque d’appétit et manque d’exposition à la source de chaleur.

Longévité :
Entre 4 et 10 ans

Terrarium :
Désertique avec température élevée et hygrométrie faible.
Dimensions minimales pour un mâle ou un couple : 100 x 60 x 60
-Chauffage ; un cordon chauffant ou un tapi disposé sous la moitié du terrarium, associé à une lampe chauffante (protéger pour éviter les brûlures) en provoquant une baisse des températures la nuit : Température jour : 27 à 30°C dans la zone fraîche et 35 à 40°C dans la zone chaude, les nuits entre 20 et 22°C.
-Éclairage indispensable avec cycles jour/nuit par un tube diffusant des UVA et UVB dans le terrarium pour une bonne assimilation du calcium au niveau osseux. Attention les tubes conservent leur efficacité qu’un an environ, il faudra donc les remplacer.
-Décor : cachettes, branches pour leur permettre de se mettre sous la lampe chauffante et le tube UV. (30cm). Bien sur un bocal d’eau peu profond. Le sol peut être recouvert de sable ou substrats. On peut rajouter une plante (Sanseveria, sans épines et non traitées par insecticides.)

Reproduction
:
Les mâles peuvent se montrer insistants et il ne faut pas hésiter à isoler la femelle pour qu’elle récupère du stress ou de sa ponte.
Si vous voulez posséder qu’un seul Pogona , il faudra préférer prendre un mâle, car la femelle seule risque d’ovuler et faire une rétention d’œufs potentiellement mortelle.
La détermination des sexes est délicate chez les juvéniles, car le critère est la différence de forme à la base de la queue au niveau ventral, qui est légèrement plus large chez les mâles.
Adultes, les mâles sont plus grands et ont la base de la tête plus large et les pores fémoraux sont plus développés. Ces derniers se présentent comme des trous sur la face interne des cuisses.
Les mâles ont la « barbe » noire à la période de rut.(sauf les mâles dominés).
La maturité sexuelle est atteinte entre 1 et 2 ans.
Une période de repos de 2 mois environ, avec une baisse progressive de la température et de la durée d’éclairage, est indispensable ; 24 à 27°C le jour au point froid et 27 à 29°C au point chaud, de 18 à 20°C la nuit. Bien sur les Pogonas pendant cette période cessent de s’alimenter.
Les femelles doivent d’abord récupérer seules du jeune hivernal (pendant 2 à 3 semaines) avant de les mettre en contact avec le mâle.
Ensuite, face à face, soit ils s’ignorent (mauvaise santé ou se plaisent pas ou trop jeunes), soit la femelle agresse le mâle, mais tout rentre assez vite dans l’ordre, et enfin le mâle se livre à une parade nuptiale (hochements de tête) et lui mord la base de la queue ou la nuque, ensuite ils copulent pendant 2 à 3 minutes. Si la femelle n’est pas réceptive, elle se plaquera au sol.

Ponte et incubation :
Le délai entre l’accouplement et la ponte est de 21 jours environ. La femelle peut arrêter de s’alimenter, mais ce n’est pas systématique.
Il faut installer dans le coin chaud du terrarium une boîte garnie de vermiculite humide (pas trempée !). La ponte sera de 10 à 30 œufs, il faudra attendre qu’elle soit finie et recouverte pour prendre la boîte et transférer les œufs dans un incubateur qui aura une hygrométrie de 80% et une température entre 27 à 30°C.
Le nombre de pontes dans la saison peut aller de 3 à 6, la durée d’incubation est de 2 mois environ.

Naissance :
Les jeunes sont longs d’une dizaine de cm et peuvent mettre 4 à 5 heures à sortir de l’œuf. Ils seront placés dans une nursery à 30°C en veillant à les nourrir abondamment et de manière variée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gutt-folie.fr
 
Fiche sur le Pogona vitticeps.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche sur le Pogona Vitticeps (par le Docteur Claire Grosset)
» Fiche Pogona Vitticeps
» Taille pogona vitticeps
» Pogona Vitticeps..
» mes 2 pogona vitticeps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guttatus and co :: Lézards-
Sauter vers: