AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Fiche sur le Varanus exanthematicus par Flo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eve
Administrateur
Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 5533
Age : 36
Localisation/département : villefranche sur saone (69)
Date d'inscription : 20/05/2006

MessageSujet: Fiche sur le Varanus exanthematicus par Flo   Jeu 19 Avr - 15:21

Le varan des savanes

Varanus exanthematicus (BOSC 1792)




Classification :
Classe : Reptilia (Reptiles)
Sous classe : Lepidosauromorpha (Lepidosauriens)
Ordre : Squamata (Squamates)
Sous-ordre : Sauria (Sauriens)
Ordre intermédiaire: Anguinomorpha (Anguinomorphes).
Super famille: Varanoidea (Varanoidés).
Famille: Varanidae (Varanidés).
Genre: Varanus.
Espèce: exanthematicus.
Nom vernaculaire (français): Varan des savanes.
Nom scientifique (latin): Varanus exanthematicus

Statut légal :
Espèce classée en CITES en annexe II. Aucune date de révision quant à son statut légal n’est prévue pour le moment. Elle n’est pas soumise à la possession du certificat de capacité contrairement aux autres varans en raison de sa taille modeste et du fait que sa population ne soit pas décrite comme rare et qu’elle n’est pas non plus en décroissanceimportante.



Répartition géographique :
Cette espèce est localisée du Sénégal à l’Erythrée et au nord du Zaïre en passant par le Togo.

Mœurs :
Il est avant tout terrestre, mais ne refuse pas un meilleur point de vue en grimpant quelques souches ou amas rocheux. Petits, ils ont plus de tendance semi-arboricole (sans l’être vraiment), notamment pour se cacher des prédateurs. C’est une espèce désertique et diurne, mais qui lorsque la température atteint des pics très important il s’enfouit dans un terrier ou un buisson pour en ressortir seulement après une diminution de la température. Il est le plus actif pendant la saison des pluies, où il chasse beaucoup. Il est plus actif en cette saison car sa température interne est alors près de sa TMP (26 à 32° suivant certains auteurs).
A l’état sauvage, il est craintif envers l’Homme, et il évite donc les zones fréquentées par ce dernier. En captivité, il s’habitue fort bien à la personne qui le nourri et lui fait prendre des bains s’il y a besoin. Cependant, il faut toujours garder à l’esprit, surtout lorsqu’ils sont adultes, que cette espèce, comme tous les varans atteignant une certaine taille, peut être dangereuse en cas de morsures (attention aux doigts et au visage…), et que les griffes alliés à la force des pattes peuvent laisser de belles marques sur les mains.



Biotope :
Comme son nom vernaculaire l’indique, il fréquente en particulier les savanes, et aussi les amas rocheux qui offrent souvent une place au soleil prisée et des cachettes à proximité.

Taille :
A la naissance, les petits mesurent environ 12 à 15cm de LT. Les mâles adultes mesurent en moyenne 85 à 100cm, contre 80cm en moyenne pour une femelle adulte. La croissance est souvent dite rapide, cependant c’est de 2 ans et demi à 3ans qu’ils ont leur taille adulte. A la fin de sa première année le jeune varan mesure environ 50cm, la deuxième année environ 70 et jusqu'à 3ans ils finissent de grandir (exemple donné pour un mâle, les tailles seront légèrement plus petites pour les femelles). Cependant, sa croissance dépend de son alimentation (cf partie Alimentation).

Dimorphisme sexuel :
Les mâles, comme dit plus haut, sont de taille supérieur pour un âge donné. Ils ont également la base de la queue plus renflée, par la présence des hémipenis, seulement ce n’est pas toujours visible. Parfois lorsqu’ils font leurs excréments les mâles sortent aussi les hemipenis.. Les mâles ont aussi une tête plus large.



Espérance de vie :
D’après certains éleveurs et sites, un varan des savanes bien maintenu a une espérance de vie de 12 à 15ans en moyenne. Cependant certains ont été recensés à plus de 17ans de vie, mais cela reste rare. Son alimentation, si elle n’est pas équilibrée (voir partie alimentation), raccourcira sa durée de vie.

Description :
Il est généralement gris terne ou marron, ses ocelles sont souvent blanches, parfois celles-ci sont estompées. Les jeunes sont beaucoup plus colorés : les ocelles sont souvent bleutés, le bout des pattes, la queue et la tête jaune parfois très marqué. Cette espèce, contrairement à la plupart des autres varans, est massive (voire trapu), une queue et un museau courts. Les jeunes sont souvent irascibles, et se calme le plus souvent au fil du temps. Cependant ils peuvent, à tout instant, redevenir irascible pour des raisons qui nous échappent.
Souvent confondu avec Varanus albigularis, ce dernier est de plus grande taille, mais souvent avec un caractère plus calme. C’est également une espèce massive. Un des moyens les plus simples pour distinguer ces deux espèces (qui avant n’en formaient qu’une, dont albigularis n’était qu’une sous-espèce), c’est de comparer la place des fosses nasales : En effet, les exanthematicus ont leurs fosses placés à égal distance de l’œil et du bout du museau, alors que les albigularis ont leurs fosses plus près de l’œil que du bout du museau. Les albigularis ont également (en tout cas chez la plupart des adultes) une ligne colorée (dans les tons bleu foncé) qui part de derrière l’œil jusqu'à la patte antérieure.



Choix du sujet :
Un sujet NC est toujours le mieux. Cependant, la plupart (surtout chez les adultes) sont issus de farming, voir import. Ils sont alors parasités et ont parfois des cicatrices (dues à la capture des proies) près du museau. Il faut alors les déparasités. Il existe tout de même des spécimens NC, qui sont le meilleur choix.
Lorsqu’il faut choisir un spécimen parmi plusieurs, le mieux est de prendre un qui réagit à la manipulation, qui va se débattre un minimum mais sans chercher à vous mordre. Si possible, le vendeur devrait vous montrer qu’il mange, car si ce n’est pas le cas c’est qu’il faut éviter d’acheter celui-ci, les varans étant goinfres et refusant rarement la nourriture. Il faut qu’il ne soit ni maigre ni obèse, qu’il n’ai aucune trace de plaie ouverte, et son cloaque propre.

Terrarium :
Une des conditions vitales pour les varans : un terrarium spacieux. Si vous voulez acquérir un varan des savanes, il faut être prêt à avoir un terrarium de taille conséquente : 200x70x70 ou équivalent (180x80x70)pour un individu. Un 200x80x80 est suffisant pour un couple. Cependant, si vous pouvez leur offrir plus de place n’hésitez pas ! Il doit être de type aride.
La hauteur permet d’installer une plateforme permettant d’offrir un supplément de place.



Substrat :
Plusieurs sont possibles :
- 100% de paillis de lin
Substrat très absorbant, peu cher (12€ les 12kg chez Jardiland), non dangereux en cas d’ingestion.
-100% sable
Permet au varan de creuser, il est de plus très absorbant et peu cher (sable pour bacs à enfants dans des magasins de bricolage).
-Un mélange entre plusieurs substrats : 40% Paillis de lin, 40% Terre (sans engrais chimiques), 20% Sable ou 50%Foin, 50%Terre
Permet au varan de creuser des galeries, est peu cher, recréer un substrat naturel, absorbe liquides et odeurs.

Décor :
Animal massif une fois adulte, il faudra des éléments solide et bien fixé (soit très stables, soit vissé). Le terrarium étant de type aride, on évitera toute plante à moins de disposer d’un terra de grande taille (même les succulentes, en raison de la puissance de l’animal). Un décor rocheux peut très bien convenir, par contre on évitera les empilements de pierres, à moins qu’elles ne soient très bien fixées entre elles. Les décors de type souches et tronc creux de chêne liège sont également appréciés. Une plate-forme installée au côté froid permet un gain de place.



Chauffage :
De climat désertique, le varan des savanes demande des températures relativement élevées.
Point chaud Ambiant Point froid
La journée 40 à 45°C 30-32°C 27-28°C
La nuit J’éteins tout et laisse à la température de la pièce : 20-22°C
Personnellement, pour atteindre ces températures, j’utilise une lampe de 160W (de type power-sun) situé au point chaud et un cable chauffant de 50W sur thermostat coté froid.

Eclairage :
Comme la plupart des Sauriens, les UV sont nécessaires. Un néon 8.0 voir 5.0% d’uvb est suffisant, mais on peut aussi lui fournir des uv grâce à une lampe à vapeur de mercure (type power-sun). Une forte luminosité est nécessaire, et les lampes doivent être éteintes la nuit pour représenter le cycle Jour/Nuit (bien évidemment). 14h de jour printemps/été/automne, en hiver une hivernation, notamment pour les cycler ou tenter la reproduction, est nécessaire, cependant ne l’ayant jamais faite personnellement, je ne peux donner de détails…



Hygrométrie :
Ce point n’étant pas crucial, il faut simplement s’assurer qu’elle ne soit pas trop élevée : 30-50% est suffisant. Pulvériser en période de mue, mais avec modération (1fois tous les deux jours).

Alimentation :
Comme tous les varans, Varanus exanthematicus est sujet à l’obésité en captivité. Contrairement à ce que pensent beaucoup de personnes, tous les varans ne se nourrissent pas de rongeurs. Un exemple de proportions de proies pour V. exanthematicus en milieu naturel :
Iules: 47,99%
Coléoptères : 21,22 %
Lépidoptères : 15,21 %
Orthoptères : 8,84 %
Gastéropodes et oeufs de reptiles : 2,35 %
Aucune trace de rongeurs, seulement des insectes, autres invertébrés et des œufs…
Cependant, on pourrait se dire que la majorité des lézards ne mangent pas de grillons à l’état sauvage, mais d’autres insectes, donc pourquoi pas des rongeurs ? Le problème est là : les rongeurs sont trop riches, et nourrir son varan des savanes avec exclusivement des rongeurs entraîne une forte obésité, qui elle-même entraîne un raccourcissement de l’espérance de vie, et de gros problèmes de santé. Une liste plutôt complète :
- Juvéniles : Insectes (Grillons, criquets, blattes, vers…), Chenilles, Iules
- Adultes : Insectes (voir ci dessus ) , Gastéropodes, Oeufs, Amphibiens, Sauriens, Scorpion, Iules, volailles cuits ou crus à l’occasion
http://passion-varans.forumpro.fr/GENERALE-c8/Alimentation-f8/Respect-de-l-alimentation-t128.htm



Reproduction :
Je n’ai pas encore cette expérience, je complèterais cette partie une fois que cela sera fait.

Conclusion :
Cette espèce est une des plus courantes en terrariophilie avec le Varanus acanthurus, notamment parce que son prix d’achat est peu élevé (environ 80-100€ le juvénile en animalerie, 60-80€ à un particulier) et sa taille relativement petite : 70-90cm adulte, petit comparé aux autres « courants » en animalerie, V. albigularis, panoptes, melinus qui atteignent les 120-140cm adultes... Pourtant, il lui faudra un terrarium spacieux, et comme tous les varans (hormis peut-être V.acanthurus) il est déconseillé de le prendre comme premier lézards.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fiche sur le Varanus exanthematicus par Flo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» sauvetage d'un varanus exanthematicus
» information varanus exanthematicus (varan des savanes)
» Terrarium pour Varanus Exanthematicus.
» Varanus exanthematicus albinos...
» varanus exanthematicus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guttatus and co :: Lézards-
Sauter vers: