AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 fiche sur le Rhacodactylus ciliatus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: fiche sur le Rhacodactylus ciliatus   Sam 20 Mai - 11:01

Présentation :


Classification :
Le gecko à crête fait partie des gekkonidae et du genre Gecko. On le trouve également sous le nom Rhacodactylus ciliatus.

Réglementation :
Cette espèce n'est pas soumise à la Cites.

Données morphologiques :
Cette espèce mesure environ 25 cm. Ce lézard est caractéristique par ses crêtes écailleuses qui partent des yeux et qui vont jusqu’au pattes arrières. Les doigts sont agrémentés de « ventouses » et lamelles adhésives permettant d’adhérer à n’importe quelles surfaces même les plus lisses.

Répartition :
On le rencontre essentiellement en Nouvelle-Calédonie, plus particulièrement dans les forets humides.



Conditions d'élevage :

Choix de l'animal :
Il est préférable d'acquérir un juvénile.
Pour choisir un lézard, il faut regarder certains critères importants qui déterminent sa bonne santé :
- le premier, l'animal doit avoir un ventre bien rond qui montre que il s'alimente.
- la base de la queue doit être charnue, les os du bassin ne doivent pas être apparents.
- l'animal doit être vif, les yeux bien ouverts et attentifs.
- aucune déformation ou lésion (colonne, pattes), il ne doit lui manquer aucun doigt.
- sa bouche ne doit pas être ouverte.
- il ne doit pas avoir de trace d'excréments sous la queue.

Comportements sociaux :
D'un naturel discret et sociable, le gecko à crête est manipulable (quelques uns font exception naturellement). Il peut être très vif et peut donc vous échapper en un clin d'œil, du moins en un saut. Même s'il n’est pas agressif et souvent conseillé aux débutants, il n'en est pas moins fragile. Il est indispensable d'avoir des connaissances solides en matière de biotope pour prendre soin de cette espèce. On l'élèvera comme les autres geckos, c'est à dire en trio, un mâle pour deux femelles. A force de patience, on peut même le voir manger dans la main.

Terrarium :
Le terrarium doit être plus haut que large car cette espèce est semi arboricole.
Il a donc besoin d'un terrarium d'une hauteur de 60 cm minimum et d'une surface au sol de 40 cm² minimum. Les températures requises par cette espèce sont de 28 à 30°C au point chaud et de 25°C au point frais.
Etant issu d'un climat tropical humide, il a besoin d'une hygrométrie ambiante de 70-80% (voire 90% en période de mue). Cette espèce est extrêmement sensible aux périodes de sécheresse qui peuvent lui être fatales si elles durent un peu trop longtemps. Un bassin d'eau peut être disposé sur un câble chauffant pour maintenir une hygrométrie élevée. Cependant, il est indispensable de vaporiser une à deux fois par jour le vivarium, car le gecko s'abreuve en léchant les gouttelettes d'eau et non au sol dans une gamelle.
Un néon UVB doit lui être proposé pour optimiser la synthèse de la vitamine D3 et la fixation du calcium. Il est allumé dix heures par jour environ.
L’aménagement du terra doit permettre à l’animal de se cacher durant la journée.

Alimentation :
Le régime alimentaire est composé d’insectes, principalement de grillons, et que de temps en temps de petites blattes, teignes de ruche mais aussi de fruits mûrs ainsi que de pots pour bébés et compote de temps à autres.
Une à deux fois par semaine, un complément calcique et vitaminé est distribué.



Reproduction :

Age des reproducteurs :
Maturité sexuelle: 1 an et demi à 2 ans
Le mâle a des pores fémoraux développés et des renflement au niveau de la base de la queue. (ce qui les différencie très nettement des femelle) C’est une espèce très facile à reproduire, cela se fait alors qu’aucun même des paramètres n’ont été modifiés.

Hivernation :
Pas d'hivernation obligatoire pour cette espèce. Pour augmenter les chances, il est possible d’effectuer une baisse de température progressive de 8-10 degrés pendant deux mois ainsi qu’une diminution de la photopériode et de la fréquence de nourriture.

Ponte et incubation :
Après 3 à 7 jours de jeûne. 2 oeufs déposés au sol, sur une plante voir sur une feuille. Il faut 2 mois et demi d'incubation (souvent sur place car les oeufs sont collés) avant la naissance.
Pour des raisons de sécurité, il est bon de placer un grillage fin ou une boite percée de trous au dessus des oeufs pour éviter que les parents écrasent les oeufs où mangent les petits à leur naissance.

Nouveaux-nés :
Les petits s'alimenteront après la première mue, il faut bien entendu les séparer, ou tout au moins surveiller que chacun s'alimente.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guttatus-and-co.superforum.fr
 
fiche sur le Rhacodactylus ciliatus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quel materiel pour rhacodactylus ciliatus ?
» conseil eclairage chauffage etc : RHACODACTYLUS CILIATUS
» alimentation rhacodactylus ciliatus
» Evolution des couleurs des rhacodactylus ciliatus
» rhacodactylus ciliatus holdback 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guttatus and co :: Lézards-
Sauter vers: