AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 varietes ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: varietes ?   Jeu 20 Sep - 15:52

Bonjour


Qui peut me dire quel(s) est le(s) serpent(s) qui s'accorde(nt) avec les élaphes.

Par avance merci


à bientôt pour les photos.

Annie :?:
Revenir en haut Aller en bas
Eve
Administrateur
Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 5533
Age : 36
Localisation/département : villefranche sur saone (69)
Date d'inscription : 20/05/2006

MessageSujet: Re: varietes ?   Jeu 20 Sep - 16:56

tu veux dire quoi par "qui s'accordent"?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nat
Co-Fondateur
Co-Fondateur


Féminin
Nombre de messages : 6780
Age : 52
Localisation/département : près de Nantes
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: varietes ?   Jeu 20 Sep - 17:00

Je déplace ce post , qui n'a rien à faire dans présentation des membres !!
Tu nous demandes quels autres serpents pourraient vivre avec un pantherophis guttatus?
Si c'est le cas aucun!! car même plusieurs gutts ensembles, ça n'a aucune logique et c'est contre nature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gutt-folie.fr
Eve
Administrateur
Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 5533
Age : 36
Localisation/département : villefranche sur saone (69)
Date d'inscription : 20/05/2006

MessageSujet: Re: varietes ?   Jeu 20 Sep - 22:53

tout a fait!
dans la nature, les serpent sont des animaux solitaires, il ne faut aps l'oublier! Ils sont parfois en contact avec leurs congeneres de la meme espece, mais c'est en periode de repro seulement. la cohabitation interespece est a bannir absolument.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: varietes ?   Dim 23 Sep - 2:59

...
Revenir en haut Aller en bas
nat
Co-Fondateur
Co-Fondateur


Féminin
Nombre de messages : 6780
Age : 52
Localisation/département : près de Nantes
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: varietes ?   Dim 23 Sep - 11:28

Alors Thorrs , oui, les thamnophis vivent en groupe ( c'est une exeption mais là, on parle de gutt), oui, certains coins de nature comportent beaucoup de spécimens, mais quand même pas au m²... et c'est seulement parce qu'en France les coins tranquilles sont rares et surtout en période de repro car là oui ils ont besoin de se rencontrer...

Alors oui les serpents ( non ophiophage) ne sont souvent pas agressifs entre eux, mais ce n'est pas pour ça qu'il aime partager un petit terrarium. Dans la nature, il ne le font pas ( les boïdés par exemple ), les pithon regius eux le font de temps en temps, mais c'est quand il manque de cachettes, car partager un lieu de chasse ne leur apporte rien..
Pour les termitières c'est pareil c'est parce qu'il y a 1 lieu de nourriture abondante pas pour se regrouper...

Donc non, mettre un serpent dans un petit terrarium avec un congénère est contre nature et induit régulièrement les soucis que j'ai pu faire remarquer dans mon post cohabitation.
De plus, il est vraiment contre nature de mettre des espèces différentes ensemble et encore plus de continents differents pour les raisons que j'ai expliqué mainte fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gutt-folie.fr
nat
Co-Fondateur
Co-Fondateur


Féminin
Nombre de messages : 6780
Age : 52
Localisation/département : près de Nantes
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: varietes ?   Dim 23 Sep - 16:37

Je rajouterais juste que dans les reptilariums, ils ont beaucoup de "casse" à cause de cette cohabitation..
Mais je suis d'accord quand même avec toi sur un point , 2 ensembles c'est faisable, c'est sûr et beaucoup le font . Après c'est un choix perso.

Ici on prône le minimum de risques et je sais que ça en choque plus d'un, mais c'est notre philosophie, car nous voulons avoir des animaux qui vivent le plus longtemps possible avec des risques vraiment limités, car le risque zero n'existe pas bien sûr !.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gutt-folie.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: varietes ?   Dim 23 Sep - 17:58

Ha là là... Sujet récurrent que voilà!
Les ophidiens se retrouvent de façon groupés non pas par grégarisme mais tout simplement par la force des choses, à savoir des impératifs biologiques comme les températures, l'hygrométrie, la repro, l'hibernation et la bouffe...

Thor tu prends l'exemple des serpents français, à tort... Les colubridés se retrouvent souvent ensembles en hiver en des points précis pour hiberner car sur une aire donnée les sites propices sont souvent limités (d'autant plus limités que -activités humaines obligent- ces aires, que ce soit de part leur nature ou leur intégrité, sont de plus en plus retreintes et les populations parfois s'y entassent avant de trouver un équilibre démographique, équilibre qui prend plus de temps à se créer que de construire un lotissement... lol), il y va souvent de même pour la recherche de nourriture, encore une fois parce que cette nourriture est tristement localisée, que dire encore de la constante regression des biotopes types (zones humides, landes schisteuses, haies bocagères...)... Ainsi, c'est vrai, il est plus fréquent de trouver 8 ou 10 esculapes sous une même bache abandonnée dans un sous-bois que sur les orées de ce même sous bois où elles pourraient naturellement se répartir si les rodenticides et autres pesticides n'abondaient au point de les en chasser, tout comme les coups de pelles des riverains pour qui ces orées constituent le fond d'un jardin privatif (à tord ou à raison!!!)... Ces esculapes n'y sont pas par seul instinct, mais tout simplement parce que c'est tout ce qui leur reste pour répondre à leur instinct (d'un côté survivre et d'un autre satisfaire à des impératifs biologiques... Pour les vipéridés c'est encore pire car ces animaux sont bien plus inféodés à des conditions naturelles précises que les colubridés (meilleure adaptabilité en général, tant de part les résultats des repro que de part le potentiel à se suffire de ce que l'homme laisse). Les vipères sont de fait plus facilement concentrées à des zones très limitées dont elles ne peuvent sortir si elles désirent concerver des conditions de vie optimales et dont elles ont encore moins intérêt à sortir tout court au vu de leur triste réputation (seulement 2 des 4 espèces françaises sont strictement protégées au même titre que les colubridés, voilà un beau distingo légal qui me fout en pétard!). Que dire encore du fait que ces animaux ont des territoires extrèmement petits (une femelle aspis sort peu de ses 50m²) qui, juxtaposés, pourraient faire penser à des cohabitations alors que ce n'est pas le cas... Des "allures" de cohabitation d'autant plus impressionnantes justement lors des repro (mars/avril) quand les 50m² de chaque femelle se retrouvent envahis de mâles en rut!

Tout ça pour dire que dans des contextes naturels optimaux (biotopes intègres et non interventions humaines, directes ou non), les serpents ne font en aucun cas preuve de grégarisme... Ils se contentent de partager, parfois de façon chevauchés quoi que cela soit toujours rare et ponctuel, des territoires souvent retreints (par individu)... Ajoutez à cela la donnée humaine, et le phénomène est tout simplement porté à une sorte de paroxysme qui pourrait faire penser à une forme de cohabitation intraspécifique évidente, mais ce n'est pas du tout le cas!

De fait il ne faut pas extrapoler tout et n'importe quoi! ça n'est pas parce que par obligation ou comodité certaines espèces "cohabitent" en apparence et seulement en apparence, que cela fait partie d'un instinct de grégarisme justifiant de reproduire/imposer ce phénomène en captivité... C'est certes faisable, mais bel et bien contre nature. Là encore on en revient à une question éthique tout autant que pratique, que ce soit par un principe sanitaire (multiplication de certains risques pathologiques, etc... cf le topic de Nat), financier (moins de terra=moins de sous à dépenser), ou moral (reproduire ce que l'on voit dans la nature ou favoriser la réalité éthologique telle que la nature le montre de moins en moins par, dans la plupart des cas, la faute de l'homme...).

Quoi qu'il en soit, le fait est là: les espèces se croisent mais ne vivent pas ensembles... Pour ce qui est des espèces tropicales c'est exactement pareil! Les thamno se regroupent pour copuler mais ça n'en fait pas pour autant une espèce naturellement grégaire, en captivité ils n'ont donc rien à faire ensembles en dehors de la repro si l'on doit recréer leurs conditions naturelles d'existance dans le total respect de leur éthologie (et j'en reviens à la donnée ethique de la terrario... Wink ).

Si l'on doit considérer cela d'un point de vue purement éthique, justement, il serait peut-être bon de se demander ce qui pousse les gens à vouloir justement trouver des arguments pour coller leurs bêtes ensembles... N'est-ce pas juste pour le plaisir de les voir amoureusement lovés les uns avec les autres, en gros pour satisfaire un plaisir égoiste quoique que compréhensible? Voire parce que ça rend triste de voir sa petite bête toute seule dans son terra, bref en cédant à un antropomorphisme par nécessairement bien placé? Et là où justement l'éthique doit intervenir, ça n'est pas en imposant une façon de faire mais en rétablissant une forme d'objectivité (réflexion) basée non pas sur un mode de pensée humain mais sur un pur pragmatisme lié à la réalité naturelle des choses... Après chacun demeure libre d'ou bien céder à un plaisir qu'il sait être égoiste en imposant à ses bêtes un mode de vie contre nature (la cohabitation est imposée dans un terra et non pas proposée à l'animal), ou bien de respecter la nature de l'animal qu'il a choisi de maintenir en refusant une pratique qui est non seulement risquée (de façon aussi infime soit il, le risque est toujours présent à un moment ou à un autre dans toute forme de cohabitation chez les serpents) mais aussi et surtout, QUOI QU'IL ARRIVE, qui reste absolument contre nature.

Ceci dit j'ai pas la science infuse et je ne connais pas non plus l'éthologie des 3000 espèces de serpent de notre bonne vieille terre, alors s'il y a effectivement des espèces qui contredisent mes propos ci dessus, c'est avec plaisir que j'aimerais en savoir plus. study
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: varietes ?   Dim 23 Sep - 19:32

merci pour toutes vos réponses c'est très interressant j'ai tout lu Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: varietes ?   Dim 23 Sep - 20:49

je ne met pas du tout en doute ta connaissance, tu doit savoir plus que moi. et je ne la contredit pas. Mais il y a 1 an ou 2, j'ai vu un doc sur les serpents, en faite, c'etait une ile inhabité, ou il y avait dessus que des serpents venimeux, je ne me rapel plus de leur nom, jessai de retrouver. mais sur cette ile, il y a 1 ou 2 serpent tout les m². c'est une toute petite ile, et c'est l'ile la plus dangereuse du monde. mais a part cette endroit c'est vrai, je connait aucun autre endroit ou il y a cohabitation, meme si ce n'ai pas vraiment une cohabitation d'ailleur c'est pas le bon mot!!!
emission presenté par le celebre Steve Irwin pour ce qu'il connaise!!! tres grand homme que je respect

Mais c'est quand meme aider par la main de l'homme. comme c'est un serpent dangereux, il a été daplacer sur cette ile, et il a proliféré, tout simplement

revenont au sujet, c'etait une petite parenthese!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: varietes ?   Dim 23 Sep - 21:04

Moi aussi j'ai vu le documentaire "super"

L'île: C’est Shedao, « la montagne du petit Dragon »

Le serpent:Gloydius shedaoensis (crotale)


Articles sur Gloydius shedaoensis


http://www.bio.usyd.edu.au/Shinelab/publications/reprints/343accidentalaltruism.pdf

http://www.bio.usyd.edu.au/Shinelab/publications/reprints/348shedaoreview.pdf

http://www.bio.usyd.edu.au/Shinelab/publications/reprints/349whydojuvenile.pdf

http://www.bio.usyd.edu.au/Shinelab/publications/reprints/372aradiotelemetric.pdf

Source:Askook(http://reptil-virus.bb-fr.com) Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: varietes ?   Dim 23 Sep - 21:17

merci pour ces liens... je cherché!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: varietes ?   Dim 23 Sep - 21:27

Comme ils sont en anglais!
Voici l'article de Askook:
En mer de Bohai, à l’Est de Pékin, une petite île émerge de l’océan. C’est Shedao, « la montagne du petit Dragon », rien de plus en apparence qu’un rocher aride d’une trentaine d’hectares dans une zone sans grand intérêt.
Pourtant cette île est un lieu remarquable. Convoitée par de nombreux occidentaux et par les trafiquants de serpents et de pharmacopée, elle est hautement protégée par la vigilance des autorités chinoises.





Car sous son apparente banalité, Shedao recèle un trésor naturel. Elle l’a hérité d’une situation géographique tout à fait originale. En effet cette île est située sur une immense voie de transhumance, une sorte d’autoroute aérienne qui relie la Sibérie aux contrées chaudes du Sud de l’Asie. Deux fois par an, à l’automne et au printemps cette voie est empruntée par des millions d’oiseaux migrateurs dont un grand nombre est obligé de faire étape sur Shedao.

L’originalité de Shedao s’explique aussi par un accident de l’histoire terrestre. Il y a très longtemps, le niveau des océans était moindre et Shedao était reliée au continent asiatique. Toutes les créatures étaient libres d’aller et de venir sur la terre jusqu’au jour où les glaciers commencèrent à fondre et le niveau de l’eau à monter. Ceux qui pouvaient voler ou courir rejoignirent le continent mais d’autres se retrouvèrent piégés sur de petits îlots entourés par l’océan.

C’est ce qui arriva en particulier aux serpents du genre Gloydius, et plus particilièrement à Gloydius shedaoensis, un crotaliné asisatique, qui vivait alors en grand nombre dans cette région.




Photo pour illustration. Source: Asian Pitviper de Gumprecht, Tillack, Orlov, Captain & Ryabow. Edt GeitjeBooks. Berlin


Gloydius shedaoensis chassait des proies terrestres comme les rongeurs et les lapins, mais ils eurent tôt fait d’exterminer des proies piégées dans un périmètre aussi restreint. Ils durent alors changer de proies et leurs techniques de chasse pour ne pas mourir de faim, et l’on présume qu’alors, un grand nombre fut décimé par la famine. Mais certains subsistèrent et continuèrent à vivre sur cette île où pourtant il n’y a à manger que deux fois par an.

Il y a aujourd’hui 20 000 descendants de Gloydius shedaoensis, 20 000 "Shedaonensis " qui vivent sur cette île d’à peine trente hectares, autrement dit, c'est l'île des "Gloydius".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: varietes ?   Lun 24 Sep - 6:13

.... :roll:
Revenir en haut Aller en bas
nat
Co-Fondateur
Co-Fondateur


Féminin
Nombre de messages : 6780
Age : 52
Localisation/département : près de Nantes
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: varietes ?   Lun 24 Sep - 11:09

Je vous prirais de revenir au sujet de départ qui est "le mélange des espèces" et d'arreter vos débats stériles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gutt-folie.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: varietes ?   Aujourd'hui à 14:47

Revenir en haut Aller en bas
 
varietes ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» varietes de betteraves rouges
» varietes de calopsittes
» le poisson d'or a déménagé
» Trachycarpus, différentes espèces?
» boutures d'epyphillum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guttatus and co :: Les autres colubridés-
Sauter vers: